Arthro-IRM

Qu’est-ce qu’un arthro-IRM ?

Cet examen consiste Ă  injecter Ă  l’aide d’une aiguille un produit de contraste non-iodĂ© (gadolinium) Ă  l’intĂ©rieur de l’articulation Ă  Ă©tudier. Le but Ă©tant de mettre en Ă©vidence et d’Ă©tudier grâce au produit de contraste des Ă©lĂ©ments anatomiques (ligaments, mĂ©nisques, cartilages) non accessibles aux mĂ©thodes diagnostiques traditionnelles. Des sĂ©quences IRM permettent ensuite d’étudier les diffĂ©rents Ă©lĂ©ments anatomiques de l’articulation.

Comment se déroule une arthro-IRM ?

L’examen se fait en position allongée.
La peau est d’abord désinfectée. L’injection du liquide dans l’articulation ne provoque tout au plus que des douleurs modérées et très passagères.
Après avoir retiré l’aiguille, le patient sera conduit à l’unité d’IRM pour réaliser les différentes séquences.

Quelles complications pourraient survenir pendant l’arthro-IRM ?

Il est exceptionnel que du gadolinium injecté dans une articulation déclenche des réactions allergiques. De plus, celles-ci sont le plus souvent sans conséquence.

Quelles complications pourraient survenir après l’arthro-IRM ?

Toute intervention sur le corps humain, même conduite dans des conditions de compétence et de sécurité maximales, comporte un risque de complication.
Comme pour toute ponction, il existe un très faible risque d’infection. Evidemment, toutes les précautions seront prises pour éviter ce risque.
De la fièvre dans les jours suivant l’examen, une articulation douloureuse et chaude doivent vous faire prendre contact avec l’Ă©quipe mĂ©dicale afin de mettre en route un traitement adaptĂ©.